Une eau pure, une vie saine
Suivez-nous :
Conseils sur la filtration de l'eau
Rechercher   Retour aux billets

Prenez garde à l'eau que vous consommez et aux effets de l'aluminium!


L'aluminium est le troisième élément le plus courant sur terre. Il est présent aussi bien dans le sol, dans la croûte terrestre que dans l'eau et que dans l'air. Il est largement utilisé dans l’alimentation, les médicaments et certains procédés de traitement de l'eau. Cependant, depuis plusieurs années, des effets néfastes de l'aluminium dans l'eau potable sont suspectés. Ils affecteraient la santé humaine, surtout là où l’eau est plus acide que la moyenne.
 
Quels sont les risques pour la santé ?
 
Si les personnes en bonne santé peuvent tolérer des doses quotidiennes allant jusqu'à 7,2 grammes d'aluminium, il existe de nombreuses preuves de ses effets néfastes sur le système nerveux. L'aluminium est suspecté de jouer un rôle dans le développement de la maladie de Parkinson, la sclérose latérale amyotrophique et la maladie d'Alzheimer. En Nouvelle-Guinée des niveaux élevés d'aluminium et de faibles niveaux de calcium et de magnésium dans le sol et les aliments sont la cause d’un niveau élevé de ces maladies parmi les populations.
L'ingestion de grandes quantités d'aluminium peut provoquer une anémie et fragiliser les os et même les rendre mous (ostéomalacie). Une trop forte ingestion d’aluminium peut aussi rendre intolérant au glucose et provoquer un arrêt cardiaque. Les effets à long terme à de faibles expositions ne sont pas encore connus. Néanmoins l'apparition, ou la progression plus rapide, de nombreuses maladies du système nerveux est grandement suspectée.
Les patients atteints de maladies rénales qui sont dialysés avec des liquides de dialyse renfermant beaucoup d’aluminium développent une encéphalopathie de dialyse. C’est une forme de démence qui provoque des changements d'élocution, des troubles du comportement, des tremblements, des convulsions et même des psychoses. Une réduction de l’aluminium dans les liquides de dialyse et les médicaments réduit considérablement les conséquences de cette maladie.

Comment consommons-nous de l'aluminium au quotidien ?


Nous sommes en permanence exposés à l'aluminium par le biais de la nourriture, de l'air et de l'eau. L'aluminium est utilisé dans de nombreux médicaments, pour fabriquer des ustensiles de cuisine et pour traiter l'eau. Un adulte absorbe environ 9 à 14 milligrammes d'aluminium par jour dont 90 % se trouvent dans les aliments. L’aluminium peut y être présent si les aliments ont été cuits dans des casseroles en aluminium ou emballés dans des récipients qui en contiennent. Sauf dans les régions les plus exposées l'aluminium représente 3 % de la consommation, ce n’est pas quand même pas négligeable.
 
Quel est le niveau maximum toléré dans l’eau potable ?
 
Le niveau d’aluminium toléré dans l’eau potable varie grandement en fonction des régions où celle-ci est consommée. Il semble que c’est en effet l’association de l’aluminium à d’autres produits et au pH local de l’eau (acidité) qui soit nocive. Pour l’autorité de santé européenne, le taux maximal ne devrait pas dépasser 200 μg/L (microgrammes par litre). Dans un pays comme le Canada où l’eau est plus acide, les valeurs recommandées sont différentes. La valeur recommandée y est de moitié moins soit 100 μg/L.
 
Quelques explications scientifiques
 
Lorsqu’il est en solution, l’aluminium peut se combiner avec plusieurs autres agents ce qui élève son niveau de toxicité. C’est le cas des carbones organiques dissous. Des niveaux élevés de métaux dans l'eau et le sol peuvent notamment être très toxiques pour les plantes. La toxicité de la combinaison aluminium/acide s'additionne lorsque le pH est inférieur à 4,5. De vastes zones de forêts européennes sont mortes en raison de la combinaison d'un taux élevé d'aluminium dans le sol et d'un faible pH.

Pourquoi faut-il faire plus attention à l'aluminium dans l'eau potable ?

La majeure partie de notre consommation quotidienne d'aluminium provient des aliments. De ce fait l'aluminium qui y est présent n’est pas directement absorbé par le sang. La paroi intestinale jouerait un rôle de défense important contre les méfaits de l’aluminium sur la santé. Cependant, des recherches ont prouvé que l'aluminium dans l'eau potable est pleinement absorbé. L'aluminium présent dans l'eau y est sous une forme libre, il n’est pas lié à d’autres composés chimiques. Comme la quantité d'aluminium absorbée à partir de l'eau potable est assez faible son absorption, et donc sa toxicité potentielle, est maximale lorsque l'eau est bue à jeun.
 
Pourquoi le traitement de l'eau utilise de l’aluminium ?
 
Les micro-organismes dans l’eau, bactéries, virus et protozoaires sont très dangereux pour la santé. Certains composés d'aluminium sont utilisés dans le traitement de l'eau potable pour les éliminer. Ils agissent aussi sur des particules qui les protègent de la désinfection. Ces composés permettent de les coaguler et de les agglutiner en grosses particules plus faciles à filtrer.
Comme ils éliminent aussi les matières organiques présentes dans l'eau, cela limite l’emploi de produits de désinfection qui peuvent être toxiques à la longue. Certains, comme les trihalométhanes par exemple, peuvent être cancérigènes. C’est le sulfate d'aluminium et le chlorure de poly aluminium qui sont le plus utilisés pour le traitement des eaux potables. Malheureusement, en cas de mauvaise utilisation, leur emploi peut entraîner la formation de niveaux élevés d'aluminium dans l'eau potable bue au quotidien.
 
Existe-t-il des alternatives à ces procédés ?
 
Des alternatives au traitement de l’eau potable à l’aluminium existent. Ils utilisent des composés de fer comme le chlorure ferrique et certains polymères organiques. Le choix de leur emploi demeure assujetti au niveau d'acidité de l’eau, à sa température et à bien d’autres facteurs. Ils présentent tous des avantages et des inconvénients et sont sources de problèmes potentiels pour la santé et l'environnement.
Les coagulants à base d'aluminium sont ceux qui éliminent le mieux les agents pathogènes et les particules. Ils sont moins coûteux que leurs alternatives qui elles ne sont pas adaptées à tous les types d’eau. De plus, leur emploi nécessite des installations spéciales, des moyens de transport adaptés et des systèmes de manipulation et de stockage spécifiques. Ils peuvent en effet être dangereux à utiliser. Ce sont donc souvent des considérations économiques qui font pencher la balance en faveur de traitements de l’eau potable à l’aluminium.
 
Est-ce que l'eau en bouteille contient-moins d'aluminium que l'eau du robinet ?

La teneur en aluminium des eaux en bouteille et de l'eau du robinet est tout aussi variable. L'aluminium présent dans les eaux embouteillées est naturellement présent aux sources dont elles sont puisées. Il faut aussi être conscient que certains fabricants d'eau en bouteille utilisent l'eau du robinet. Ils ne procèdent pas forcément à des traitements avant l’embouteillage. Donc, si l'aluminium est présent dans l'eau du robinet utilisée, il peut logiquement l'être dans l'eau en bouteille.
 
Puis-je éliminer l'aluminium de mon eau du robinet moi-même ?

Le seul moyen de traiter efficacement votre eau potable contre les méfaits de l'aluminium à domicile est d'utiliser des dispositifs spécialement prévus à cet effet. Chauffer l'eau ou la traiter avec des charbons chauds ne donne pas forcément de bons résultats. Il n'est pas recommandé d'essayer par soi-même de mettre au point un dispositif de filtration amateur. Faites plutôt confiance à nos purificateurs d'eau qui ont fait leurs preuves depuis 1990. Nos dispositifs, notamment basés sur le principe de l'osmose inverse, vous permettront de limiter efficacement la présence d’aluminium dans votre eau potable consommée quotidiennement. N'hésitez pas à contacter nos experts AQUA-TECHNIQUES pour de plus amples informations et pour vous conseiller lors de l'achat de votre prochain système de purification d'eau.
Rédigé le  12 jan. 2022 11:00  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site